Conseils boursiers
investir bourse
bourse investir

Portefeuille actions : interview d'un spécialiste des dividendes

Portefeuille actions : Dans cette section, nous détaillons l’interview très intéressante de Bifidus qui est l’animateur du site http://rendement.ods.org/ afin de mieux comprendre comment constituer et gérer un portefeuille actions orientés sur les valeurs de rendement.



Attention, avec Bifidus, il n’y a pas de langue de bois et on voit que sa réflexion est structurée. A lire absolument pour s'inspirer de sa méthode et de ses idées d'investissements

-Vous êtes l'animateur du site rendement.org, quelles sont les performances de vos différents portefeuilles à ce jour ?

J'ai lancé les portefeuilles rendement en novembre 2008. Je tiens à souligner que l'intérêt du site est avant tout de rassembler une information assez difficile à trouver et que les portefeuilles ne sont là que pour mettre un peu d'animation.

Depuis le Tracker Lyxor a fait 6.78%, notre portefeuille actions CAC 40 12%, notre portefeuille actions Mid Cap 37.6% et notre portefeuille actions small Cap 26.6%.

Je compare au Tracker Lyxor dividendes réinvestis et en tenant compte des frais de transaction contrairement à la plupart des opcvm qui se comparent à l'indice nu. Je ne peux malheureusement pas choisir le SBF250 qui est plus représentatif car je ne pourrais tenir compte des dividendes.

-Ces performances sont impressionnantes ! Comment sélectionnez-vous les titres au sein de vos portefeuilles ? Avez-vous une méthodologie particulière ?

Rien que de très commun : un premier filtre pour sélectionner des valeurs qui ont un rendement supérieur à celui CAC. Un deuxième pour enlever les titres dont le dividende ne semble pas pérenne.

Finalement une diversification sectorielle en surpondérant certains secteurs et écartant ce qui manque de visibilité.Une fois cela fait il ne me reste plus beaucoup de titres en lice... Le reste est de la pifométrie.

<strong>Le sigle de rendement.ods.org : </strong> -Quels sont vos titres préférés ? Et pourquoi ?

Dans les bigs Caps Vinci. Parce que je paie souvent les autoroutes et les parkings... Je crois en la thématique des infrastructures qui devrait profiter des plans de relance.

Dans les mids caps, Rallye. Les sociétés endettées adossées à des cash machines ont été massacrées sans raison. Ce n'est pas très logique mais j'aime bien les sociétés endettées car j'ai l'impression qu'elles prennent des risques à ma place.

Dans les small caps, ABC Arbitrage qui est le meilleur des Hedge Fond, la sucrière de pithiviers qui valorise négativement ses stocks de sucre et les Caisses Régionales du Crédit Agricole (il suffit de regarder les frais prélevés au moindre découvert).

-Effectivement votre approche repose sur le bon sens ! Quels sont les derniers titres que vous avez achetés et vendus ? Quelles sont les raisons de ces transactions ?

Sur rendement.org, j'ai vendu APRR suite à l'annonce de la suppression du dividende pour cette année. Ce type de valeur n'a plus aucun intérêt sans dividende. Je l'ai remplacé par Camaieu qui me semble ne pas avoir profité du rebond récent des marchés et être positionné sur du bas de gamme qui ne devrait pas trop souffrir de la crise.

Je viens aussi d'alléger GiROD qui a publié un mauvais T1. Je pense qu'il faut se séparer immédiatement des small caps qui déçoivent. L'avantage d'un particulier sur un fond est énorme car ce dernier mettra des mois à sortir et fera plonger la valeur.

J'ai acheté du CNIM qui a augmenté son dividende de 20% et engrangé beaucoup de gros contrats. Et j'aime bien le thème des infrastructures.

-Pensez-vous que votre stratégie permet de surperformer les indices de référence ? Les sicav et fcp classiques ?

Je pense qu'elle permet d'éviter les catastrophes avec un bon espoir de faire mieux que le marché.

La stratégie des Dogs qui est une des seules à battre le marché n'est qu'une stratégie dividende. Parmi les meilleurs fonds on trouve beaucoup de fonds basés sur le rendement.

En choisissant des sociétés qui versent un bon dividende on choisi des sociétés qui font des bénéfices et en reversent une grande partie. Une façon d'envisager les choses est que ça appauvri la société, une autre façon est qu'un tiens vaut mieux que deux tu l'auras. Beaucoup de personnes se croient plus malignes que monsieur marché en étant capables de sélectionner des sociétés qui se développeront dans les 10 ans à venir, pas moi.

Sur les grandes capitalisations, je pense que les marchés sont plus ou moins efficients et que les sicav ne font que prendre des frais. Je préfère engranger des dividendes. Franchement pourquoi payer grassement un gérant pour acheter France-Telecom, Total, Vivendi et Sanofi.

Sur les petites capitalisations les sicav ont un avantage certain en matière d'information sur un particulier, mais elles sont extrêmement pénalisées car elles ne vendent pas quand elles veulent mais quand leurs clients font des retraits.

-Avez-vous des exigences en terme de rendement minimum ? De croissance du dividende ?

Sur les portefeuilles de rendement.org, je sélectionne parmi les valeurs qui ont un rendement supérieur au CAC qui semble pérenne. Exceptionnellement je peux conserver des valeurs qui diminuent leur dividende si les perspectives post crise me semblent bonnes comme St Gobain et AXA.

Sur mon portefeuille personnel, j'ai aussi des petites sociétés de croissance comme EMailVision et Finaxo.Je ne suis pas un intégriste du rendement.

-Quel est votre horizon de placement ?

Aucun ! En pratique il m'arrive de faire des plusieurs AR dans la journée (surtout sur des sociétés peu volatiles) et je n'ai pas touché à mes finaxo depuis l'introduction... Sur rendement.org celui d'un portefeuille action buy and hold, disons une dizaine d'années.

-Vous admettez une part d'approximation et de chance dans vos sélections ? C'est un discours humble que l'on ne retrouve pas chez les gérants classiques, qu'en pensez-vous ? Sont-il des menteurs ?

Je ne parlerai pas de chance mais de hasard. Une société qui distribue un dividende gagne de l'argent et en reverse à ses actionnaires. Je pense que c'est un des seuls critères qui peut battre le marché.

Les gérants ne sont pas des menteurs mais ils ont énormément de contraintes. Tout d'abord les frais prélevés (qui permettent de les rémunérer grassement ndlr) suffisent à mon sens pour rendre pratiquement impossible de battre le marché sur le long terme. 3% par an c'est énorme (si on rajoute les frais de gestion, de surperformance et de transaction ca peut monter jusqu'à 10%)... Ensuite ils sont obligés d'être investi en permanence et doivent vendre s'il y a des retraits et non quand ils veulent. Là ou je les trouve à la limite de l'honnêteté c'est quand ils se comparent aux indices nus : les dividendes c'est 50% de la perf long terme des marchés.

Il me semble que sans connaitre grand chose on peut faire aussi bien qu'eux car on a pas de frais ni de contrainte.

-Votre raisonnement est impressionnant pour un non professionnel ! Pour terminer, quelle est votre profession ? Votre formation ?

J'ai une formation scientifique pure et dure. Il y a 4 ans je n'avais pas la moindre idée de ce qu'était un résultat net, une augmentation de capital, une obligation et un ordre au marché. Par contre je me suis toujours passionné pour la gestion du hasard et les mathématiques du chaos.

Merci pour votre temps Bifidus et bonne chance pour vos futurs investissements



Pour aller de portefeuille actions à actualite bourse






Articles populaires :

-Choisir les actions gagnantes
-Action Total
-Fiscalite Dividendes
-Meilleures actions pour 2012
-La Bourse du Bresil
-Les meilleures dividendes

Recevez nos conseils boursiers:
votre Email :





bourse investir





Warren Buffett

[?] Abonnez-vous à nos news (RSS)

XML RSS
Add to Google
Add to My Yahoo!
Add to My MSN
Add to Newsgator
Subscribe with Bloglines

Page d'accueil I Haut de la page




Copyright© 2008-2014 bourse-investir.com