Conseils boursiers
investir bourse
bourse investir

Placements boursiers : prenons un peu de recul !

En bourse, il existe des chronologies, des thématiques, des modes, des disgrâces, des come back.

Comme les saisons, ceux-ci sont changeants, en revanche, il peut y avoir des surprises car certaines valeurs ne remonteront jamais la pente.

Placements boursiers : les actions à prix cassés

Toute la difficulté est d'éviter les traquenards et d'analyser tranquillement et avec recul les actions à travers le potentiel des entreprises.

Une action qui n'est pas chère l'est souvent pour des raisons objectives : il ne faut pas être aveuglé par la fausse bonne affaire (concept de « value trap ») et penser que le marché a toujours tort. Le marché se trompe rarement à long terme : l'action d'une société en grande difficulté finit inévitablement par tangenter 0.

Placements boursiers : rappel sur les derniers effets de mode boursiers (2011-2012) placements boursiers

En revanche, à court terme, il peut y avoir des soldes dont il faut profiter. Comme les journalistes, les intervenants des marchés financiers ont besoin de mouvements (volatilité), de nouveautés (scoop), de modes, de boucs émissaires.

Malgré tous leurs diplômes, ils plongeront dans ces travers, c'est l'aspect moutonnier du marché : mieux vaut avoir tort avec les autres qu'être seul à avoir raison.

Entre juillet 2011 et décembre 2011, il ne fallait surtout pas toucher aux banques ou aux compagnies d'assurance plombées par la crise de la dette européenne.

Aujourd'hui tout est oublié (et je pense que c'est une erreur) : les valeurs financières ont regagné en moyenne 30% depuis leurs plus bas du mois de novembre 2011.
Depuis quelques années, ce sont aussi les services aux collectivités qui sont touchées : Edf, Gdf, Veolia...

En ce début 2012, ce sont certaines valeurs telecom qui subissent l'effet Free et sont massacrées en bourse : France Telecom, Bouygues, Vivendi

Placements boursiers : ce dernier point appelle plusieurs remarques de ma part :

La première est qu'il ne faut pas tout mélanger :

Au sein d'un même secteur, toutes les sociétés ne sont pas dans des situations comparables, certaines sont mieux positionnées ou plus solides que d'autres.

Ces dernières baisseront avec les autres, il faut saisir l'opportunité. Par exemple, nous pensons que l'action GDF est à l'heure actuelle sanctionnée à tort, les fondamentaux de la société sont bons, la valeur remontera un jour ou l'autre.

Quand les valeurs de la grande distribution sont en baisse ou dans le collimateur des marchés, Casino et Carrefour baisseront ensemble alors que la situation de Casino est meilleure que celle de Carrefour.

Ne négligez pas les effets de l'exagération ou de la caricature!

Vous le voyez bien autour de vous, nous sommes en période d'austérité mais tout le monde n'est pas au chômage on en train de manger du pain sec.

Par ailleurs, pour l'instant aucune banque française n'a -à ma connaissance- fait faillite à la suite de la crise grecque, bon il est vrai que ça ne va peut-être pas tarder !

Une croissance faible ou légèrement négative ne va pas forcément être négative pour toutes les actions ou tous les secteurs, le taux de croissance est une moyenne : des secteurs progresseront, d'autres s'effondreront.

Ne sous estimez pas les effets de l'inertie :

il s'agit d'un point assez proche du précédent. Si nous écoutions les médias ou les prévisions des experts, nous n'aurions plus de pétrole depuis quelques années, les annuaires papier n'existeraient plus et nous aurions tous résilié notre abonnement Orange.

Certes des mouvements de fond sont à l'oeuvre, il faut avoir à l'esprit que ceux-ci mettent beaucoup de temps à se concrétiser. Si vous passez en voiture dans un village du centre de la France, les superbes vieilles pierres et l'aspect immuable des maisons illustrent bien ce phénomène d'inertie.

Dernier point : les évolutions des cours et des secteurs ne sont pas linéaires :

Certes chaque année, nous vieillissons et les prix sont plus élevés.

Cependant les évolutions des entreprises et des cours de bourse ne sont pas gravés dans le marbre. Ce n'est pas parce que le chiffre d'affaires de SFR et de France Telecom est actuellement sous pression qu'il le sera forcément dans quelques années.

De même, les fortes croissances et les performances incroyables de certaines sociétés comme Apple ne se renouvelleront pas automatiquement.

Encore une fois, le véritable défi est de déterminer les tendances lourdes : ceux qui ont investi sur les diligences ou les carrosses s'en sont mordus les doigts. Il en est de même pour ceux qui n'ont pas vu venir l'évolution des appareils photos numériques : l'action Kodak présente ainsi un cours de bourse proche de 0 actuellement.

Pour aller de placements boursiers à la page d'accueil





Articles populaires :

-Choisir les actions gagnantes
-Action Total
-Fiscalite Dividendes
-Meilleures actions pour 2012
-La Bourse du Bresil
-Les meilleures dividendes

Recevez nos conseils boursiers:
votre Email :





bourse investir





Warren Buffett

[?] Abonnez-vous à nos news (RSS)

XML RSS
Add to Google
Add to My Yahoo!
Add to My MSN
Add to Newsgator
Subscribe with Bloglines

Page d'accueil I Haut de la page




Copyright© 2008-2014 bourse-investir.com