Conseils boursiers
investir bourse
bourse investir

Grands investisseurs : suivez le Baron !

Grands investisseurs N°2 : Albert Frère

En cette semaine du 15 septembre 2008, il est impossible de passer sous silence les turbulences des marchés financiers : faillite de Lehmann Brothers, perte d’indépendance de Merrill Lynch, nationalisation d’AIG (l’équivalent américain d’AXA ou d’Allianz), difficultés de Washington Mutual (plus grosse caisse d’épargne des USA), tous désespérément en quête d’argent frais : les bourses mondiales chutent chaque jour de 3 à 4%.

Bref, il s’agit de l’une des pires périodes boursières depuis le jeudi noir du 24 octobre 1929 !

Dans ces périodes troubles, il est possible en tant qu’actionnaire individuel de se retrouver un peu désemparé, la valorisation des titres détenus en portefeuille s’effondre, c’est la panique !

Bien au contraire, si vous n’êtes pas actionnaires des entreprise en difficulté que nous avons citées plus haut, ne vous inquiétez pas, c’est au contraire une période d’opportunités.

Dans ce genre de période, il est encore plus pertinent de suivre les gourous de la finance (les bons gourous, pas les traders surexcités de Wall Street qui n’ont aucune vision à long terme !), ceux qui ont réussi à s’en sortir dans toutes les crises boursières.

Nous poursuivons donc notre série sur les grands investisseurs avec Albert Frère, le Warren Buffet Belge.

grands-investisseurs Il s’agit d’un vrai renard de la finance, spécialiste des bons plans en bourse qui en partant de rien dans les années 50, a été anobli au titre de Baron et est surtout devenu l’un des européens les plus riches (fortune estimée à 3,1 Mds d’Euros en 2007 par le magasine Forbes).

Que se passe-t-il pour ceux qui ne suivent pas le Baron ? Prenons l'exemple de l’investissement réalisé par sa holding, la CNP (Compagnie Nationale à Portefeuille à ne pas confondre avec la compagnie d’assurance) dans la société Eiffage : Albert Frere a acquis ses titres Eiffage à un cours moyen de 55,47 Euros, cette participation a été revendu au cours de 73 Euros en décembre 2006 avec une plus-value d'environ 30% ; le cours actuel est de 39 Euros ! Soit une chute de presque 50% !

Même s’il n’a pas toujours raison, quand le Baron vend, il vaut mieux faire comme lui !

Où Albert Frère investit-il et que fait-il en ce moment ?

Par l’intermédiaire de son holding CNP, il a réalisé dans ses prises de participations une rentabilité annuelle de 17% par an entre 1997 et 2007 sur la base de l’évolution de l’actif net ajusté et de 20,3% sur la base du cours de bourse (source : rapport annuel de CNP), le capital est donc triplé en 10 ans. Dans le même temps le CAC 40 est passé de 2900 à 5600, il a donc seulement doublé !

Grands investisseurs : Les participations historiques d’Albert Frère

Société

Performance annuelle 1997-2007

Total

15,5%

Suez

9,3%

Imerys

15%

Transcor Astra Group

36,4%

Participations récentes d’Albert Frère :

-Pernod Ricard : acheté à des cours entre 65 et 70 Euros, le 25 juillet 2008, GBL (Groupe Bruxelles Lambert, autre holding d’investissement d’Albert Frère) s’est encore renforcé aux environ de 55 euros passant de 6,3% à 7% du capital. Le cours de bourse actuel au 18/09/2008 est de 58,9 donc à priori, si votre étude de la société est positive et si vous aimez le secteur d’activité, c’est le moment d’agir !

-Lafarge : depuis janvier 2006, Albert Frère s’est constamment et régulièrement renforcé (pour en contrôler plus de 20% du capital) dans la société à des cours compris entre 70 et 120 Euros. Le cours de Lafarge au 18/09/2008 est de 78,9 Euros, donc en achetant en ce moment vous pouvez faire mieux que le Baron !

-Suez Environnement, la filiale d'eau et de déchet, bénéficie de contrats à long terme et d’une excellente visibilité sur les résultats. La société a été introduite à 16 Euros, Albert Frère détient 6% du capital achetés entre 16 et 20 Euros, le cours au 18/09 est de 17,8 Euros, les perspectives sont pas dégradées, tout investisseur sérieux peut donc s'y intéresser et analyser la valeur.

Commentaire :

Lafarge et Pernod Ricard font partie des sociétés les plus rentables du CAC 40 avec des rentabilités opérationnelles supérieures à 15%, conséquence de positions (voir analyse cac 40 ) concurrentielles très fortes. Les performances opérationnelles de Suez Environnement sont légèrement supérieures à celles de Veolia Environnement qui opère sur le même secteur d’activité. Ces différentes sociétés ne sont donc pas par hasard dans le portefeuille actions d’Albert Frère.

Tous ces investissements sont réalisés progressivement de manière à limiter le risque d'une chute des cours et à avoir un prix de revient moyen raisonnable, à mieux connaître la société notamment par le biais d'obtention de sièges d'administrateurs).

Pour terminer cet article, il convient de noter que la CNP (Compagnie Nationale à Portefeuille) et GBL (Groupe Bruxelles Lambert) ont un point commun avec Berkshire Hathaway (holding d’investissement de Warren Buffet) ?

C’est la quasi absence d’endettement qui permet de réduire le risque : au 31/12/2007, le niveau d’endettement est équivalent à la trésorerie !

A cet égard, la lecture du rapport annuel 2007 de la CNP est très instructive sur la philosophie d’investissement d’Albert Frère surtout en ces périodes boursières troublées :

l’effet levier :

« l’endettement est une contrainte, particulièrement si le niveau de celui-ci est tel qu’il peut forcer à la réalisation d’un actif à un moment où les conditions sont peu favorables. Cela se vérifie particulièrement à des moments où les marchés deviennent moins « lisibles », générant un effet de ciseaux, qui peut s’avérer problématique, entre la valeur décotée des actifs et une faible liquidité des marchés, rendant difficile un refinancement à des conditions acceptables. »

L’investissement en bon père de famille :

« Nous commettrons certainement d’autres erreurs car nous désirons continuer à entreprendre et à prendre des risques, mais nous le ferons, comme par le passé, en « bon père de famille », même si nous sommes conscients que cette prudence nous a privés de certains investissements qui se seraient avérés favorables. »

La stratégie d’investissement :

« Endettement faible, processus d’investissement évitant les effets de mode, performance des investissements et une dose de chance expliquent non seulement les rendements réalisés mais aussi leur faible volatilité à long terme. Nos processus continueront à être appliqués. C’est un engagement de moyens. Vous comprendrez que nous ne puissionsprendre d’engagement de résultats. »

Certains vont sans doute trouver ces phrases ennuyeuses, cependant cette philosophie d'investissement est efficace depuis plus de 30 ans !

Gagner de l'argent, ce n'est pas ennuyeux, non ?



Pour revenir de grands investisseurs à actualite bourse






Articles populaires :

-Choisir les actions gagnantes
-Action Total
-Fiscalite Dividendes
-Meilleures actions pour 2012
-La Bourse du Bresil
-Les meilleures dividendes

Recevez nos conseils boursiers:
votre Email :





bourse investir





Warren Buffett

[?] Abonnez-vous à nos news (RSS)

XML RSS
Add to Google
Add to My Yahoo!
Add to My MSN
Add to Newsgator
Subscribe with Bloglines

Page d'accueil I Haut de la page




Copyright© 2008-2014 bourse-investir.com