Conseils boursiers
investir bourse
bourse investir

Crise financiere : que faire ?

Crise Financiere : que faire ?

Faillite ou quasi faillite de Bear Stern, Countrywide, Washington Mutual, Lehman Brothers, AIG...En France, c'est un peu comme si Lazard et la Banque Rotschild, Natixis, le Crédit Foncier, Axa et la Caisse d'Epargne avaient été anéantis : l'onde de choc est énorme !

Les marchés se demandent à présent quelle nouvelle banque va y passer ensuite : Morgan Stanley, Goldman Sachs, Wachovia, National City…



Même si les établissements financiers du reste du monde sont globalement moins exposés, il est tout à fait possible que d'autres incendies se déclarent : des banques anglaises (HBOS), suisses (UBS), françaises, néerlandaises (Fortis) ou espagnoles sont touchées...N'oublions pas que la première banque qui s'est écroulée à la suite de l'effondrement du marchés des subprimes était la banque allemande IKB en juillet 2007 !

La volatilité sur les marchés a été extrême et historique:

hausses de 50% en une journée, baisse de 80%. Par exemple, entre le 15/9 et le 19/9, les cours de Morgan Stanley ont évolué entre 21 et 43 USD, ceux de Washington Mutual entre 4,27 et 2 USD. Le CAC 40 a lui progressé de 9,27% le vendredi 19/9 ce qui constitue la plus forte hausse de l'histoire !

L'intervention des autorités américaines va comme on le lit un peu partout sans doute permettre d'éviter la fameuse « crise systémique » (l'écroulement de l'ensemble du château de carte et donc de l'ensemble du système financier) à l'aide des mesures suivantes :

-la constitution d'un fonds de 700 milliards de dollars destiné à recueillir les actifs immobiliers et financiers illiquides (invendables) des banques ;

-l'interdiction temporaire sur les marchés américains de vendre les actions des 799 établissements financiers cotés (donc de spéculer su la baisse de ces titres) ;

-la garantie du gouvernement américain apporté aux fonds monétaires pour éviter que ceux-ci soit vidés par les épargnants (entreprises et particuliers) par crainte de faillite des établissements gestionnaires ;

-les liquidités importantes mises à disposition sur les marchés pour permettre aux banques de se financer ;

-la quasi nationalisation des instituts hypothécaires Freddie Mac et Fannie Mae, AIG ;

Pour lire d'autres articles d'actualités



Crise financiere : Où allons-nous ? Que va-t-il se passer ?

La crise est sévère et personne ne sait vraiment ce qui va se passer, d'autres faillites et changement de contrôle vont avoir lieu (quelques hedge funds également devraient être touchés et sans doute d'autres banques) car le marché immobilier est toujours déprimé dans de nombreux pays, générant des défauts de paiement sur les crédits et des pertes pour les banques.

Les conditions de marchés restent difficiles : chute continuelle des bourses, hausse du coût du crédit interbancaire (spread), assèchement des liquidités, absence de contrepartie dans les transactions (disparition des acheteurs) et manque de confiance généralisé sur les marchés : plus personne ne veut prendre de risque.

Cet engrenage infernal, les craintes et les soupçons parfois injustifiés sur les établissements financiers alimentent une chute des cours de bourse qui entraînent la dégradation de leur notation par les agences spécialisées, génèrent des appels de marge et rend encore plus difficile les augmentations de capital. C'est un véritable cercle vicieux !

Il faut dire la vérité : cette chape de plomb qui pèse sur les marchés repose sur des soucis réels : les financiers ont trop fait jouer l’effet levier dans les années 2004-2007, les marchés immobiliers sont surévalués ce qui rend la correction nécessaire.

En revanche, beaucoup profitent de la situation actuelle en misant sur la baisse des établissements financiers (positions short), il s’agit des hedge funds spéculatifs. Bien évidemment, seulement ceux qui font les bons paris gagnent de l’argent ; Je pense donc que 2008 sera une bonne année pour nombre d’entre eux.

Par ailleurs, les produits dérivés et l'opacité des bilans des banques et des compagnies d'assurance fait qu'il est à l'heure actuelle très difficile d'anticiper les risques liés à chaque établissement financier.

Pour apprendre la bourse

Crise financiere : Quelles sont les questions à se poser pour les petits porteurs et les épargnants que nous sommes?

1) Conseils crise financiere ; Votre épargne, vos avoirs sur les comptes bancaires sont-ils en danger ?

Non sauf si vous êtes clients de Lehman Brothers ou d'une banque ayant déposé son bilan ce qui est peu probable, il n'y a pas de risque . Par ailleurs, ce ce qui concerne les banques françaises, les dépôts des particuliers sur les comptes de dépôt (PEL, livret et comptes courants) et les comptes-titres sont chacuns garantis à hauteur de 70.000 Euros par le fonds de garantie des dépôts.

Si vos avoirs sont placés dans des banques étrangères, il faut analyser la situation au cas pas cas sachant que l'indemnisation minimum des dépôts pour les clients des banques de l'Union Européenne est de 20.000 Euros.

2) Conseils crise financiere : Faut-il investir dans les valeurs financières ?

Non même si des petits malins ou des spéculateurs vont réaliser des gros gains sur les titres des établissements financiers, le risque et la solvabilités sont trop faibles pour l’investisseur de long terme.Cela demeure trop spéculatif (voir article acheter actions banques ) étant donné le manque de visibilité sur ces sociétés et la dégradation des fondamentaux.

Peut-être faut-il aller vers des actions de banques bien gérées et prudentes (BNP Paribas, US Bancorp, Wells Fargo) ? C'est difficile à dire car à moyen terme celles-ci vont forcément aussi subir des répercussions de la crise financière. A long terme, les banques saines seront gagnantes.

3) Conseils crise financiere : Faut-il investir en bourse en ce moment ?

Oui mais sans se précipiter. Même si la secousse sur les marchés financiers est sévère et va sans aucun doute avoir des répercussions sur l’économie réelle : ralentissement d’activité, consommation plus faible, renchérissement du coût du crédit. Les valorisations des sociétés non financières sont basses, la croissance mondiale devrait repartir à long terme dès lors que des bases plus saines auront été rétablies, que les bilans des sociétés seront dé-leveragés.

L’investissement boursier est toujours intéressant à long terme, il faut bien réfléchir à la sélection d’action en ce moment et n’investir que dans des valeurs de grande qualité. Les sociétés non financières ont des valorisations plus faibles (c’est l’avantage en ce moment, le marché n’est pas cher, les mauvais titres ont baissé, les bons également autant acheter de la qualité à bon prix), des trackers ETF sur indices diversifiés (CAC 40, DAX, Dow Jones...).

Investissez progressivement, par exemple si vous souhaitez placer 50.000 Euros en bourse, au rythme de 10.000 Euros tous les trimestres.



Pour aller de crise financiere à actualite bourse
Pour aller de crise financiere aux conseils boursiers






Articles populaires :

-Choisir les actions gagnantes
-Action Total
-Fiscalite Dividendes
-Meilleures actions pour 2012
-La Bourse du Bresil
-Les meilleures dividendes

Recevez nos conseils boursiers:
votre Email :





bourse investir





Warren Buffett

[?] Abonnez-vous à nos news (RSS)

XML RSS
Add to Google
Add to My Yahoo!
Add to My MSN
Add to Newsgator
Subscribe with Bloglines

Page d'accueil I Haut de la page




Copyright© 2008-2014 bourse-investir.com