Conseils boursiers
investir bourse
bourse investir

Bourse dividendes : choisir les bonnes valeurs de rendement

Bourse dividendes : La page dividendes constitue une introduction expliquant l'importance des dividendes dans les placements boursiers.

Plus que jamais, dans les périodes boursières difficiles que nous connaissons depuis l'année 2000, l'importance des dividendes dans la performance boursière est primordiale. Prenons l'exemple de l'action L'Oreal : l'investisseur qui a acheté l'action à 29 Euros en 1997 a plus que triplé son investissement sur la période, ce qui correspond à une performance globale de 8,5% / an.

Depuis cette date,

-14,5 Euros de dividendes ont été versés à l'actionnaire (soit 50% de la somme investie initialement)

-le rendement sur cours d'achat s'élève en 2010 à 6,2% : 1,8 Euros de dividende divisé par un cours de bourse de 29 Euros.
Comme le dividende de l'action L'Oreal augmente d'environ 15-20% par an, cela veut dire que dans 5 ans (en prenant une hausse de 15% du dividende par an), le rendement sur coût d'achat devrait être de 12,5% par an, de 25% annuel dans 10 ans, de 58% annuel dans 15 ans et de 100% annuel dans 20 ans (29 Euros de dividendes par an !).

Certes il faut tenir compte de l'inflation mais bon avec une progression de 15 à 20% par an du dividende, je ne m'inquiète pas pour l'avenir de cet investisseur.

Approfondissons maintenant de manière à pouvoir bien choisir les meilleures valeurs de rendements.

Petit rappel sur l'importance des dividendes dans l'investissement boursier:

bourse dividendes



Ce petit graphique montre qu'à partir d'un investissement initial de 10.000 USD dans l'indice Ibbotson Large Companies (indice des plus grandes valeurs) en 1980, la valeur de ce placement est de 132.657 USD en 2004 du fait de la hausse des cours de bourse (capital appeciation) des entreprises composant cet indice.

En réinvestissant systématiquement les dividendes sans placer de sommes supplémentaires (dividends reinvested), l'actionnaire se retrouve détenteur d'une somme de 404.898 USD soit trois fois plus ! Les dividendes et leur réinvestissement systématique en actions dopent donc la performance.

Attention le pouvoir des dividendes n'est pas magique : toutes les valeurs dites de rendement (distribuant des dividendes élevés) ne sont pas égales. Il est tout à fait possible de réaliser des bons placements boursiers grâce aux dividendes, ce processus n'est pas automatique cependant : en effet, il y a quelques pièges à éviter en matière d'investissement dans les valeurs de rendements :

Conseils bourse dividendes :

1) ne vous concentrez pas sur les rendements les plus élevés

Ce point peut sembler paradoxal car on peut se dire, en effet, que plus le rendement est élevé, plus l'investissement sera rentable. Attention car dans notre optique et dans celles de l'étude citée plus haut, les dividendes sont facteurs de performance à long terme or un rendement très élevé (supérieur à 5%) ne dure pas en général : il peut s'agir soit de sociétés dont le cours de bourse a fortement chuté ou d'entreprises en train d'assécher leurs ressources financières.Le rendement étant le rapport entre le dividende et le cours de bourse, si ce dernier baisse le rendement augmente mécaniquement ! Quelques exemples (sources boursorama 3/06/2008) :

-Thomson (TMS) offrait un rendement théorique 2007 de 8% après avoir chuté de 71% sur un an

-NRJ Group offre un rendement 2007 de 4,6% après une réduction du cours de bourse de 54% sur un an

-Le Crédit Agricole offre un rendement 2007 de 7,05% après une baisse de 44,5% sur un an

Si le cours chute fortement, c'est que la bourse n'est pas rassurée sur l'état de santé de la société. Parfois le marché se trompe à court terme mais en général, c'est le signe d'une situation opérationnelle ou financière qui se dégrade. Quand ce type de difficultés apparaît, les sociétés ont souvent le réflexe de réduire ou de supprimer les dividendes pour réduire leur dette et consacrer leurs ressources au redressement de la société (c'est exactement ce qui s'est passé cette année dans le cas de l'exemple de Thomson cité plus haut avec un dividende supprimé en 2008).

Les valeurs bancaires versent traditionnellement des dividendes généreux, la crise financière actuelle a conduit et va sans doute conduire plusieurs banques à réduire ou suspendre leurs dividendes (ceux-ci ont été divisé par cinq à la Société Générale après l'affaire Kerviel. Citigroup, Washington Mutual et de nombreuses autres banques américaines ont fortement réduit leurs versements cette année).

2) privilégiez les sociétés qui augmentent régulièrement leurs dividendes

Certaines sociétés versent des dividendes sans interruption depuis des décennies : c'est le cas, par exemple du groupe 3M (NYSE : MMM), vous savez la société qui a inventé le scotch, les post-it mais aussi le marquage routier, a augmenté son dividende chaque année depuis 50 ans !

d'après notre screening à l'aide du site internet invesinvalue.com, les sociétés suivantes (liste non exhaustive) ont versé des dividendes chaque année depuis au moins 15 ans : Essilor, Clarins, Schneider electric, Bouygues, Ipsos, LVMH, Carrefour, l'oreal, Manitou...

Il y a donc peu de chances pour que cela change !

3) évitez les dividendes exceptionnels

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles les sociétés distribuent des dividendes exceptionnels significatifs (cessions d'actifs / volonté de l'actionnaire / absence de projet de croissance externe...). Parfois le versement de ce dividende exceptionnel va dégrader la structure financière de la société : Les sociétés de Private equity ont tendance à utiliser ce moyen pour accroître leur taux de rendement interne (TRI) dans le cadre d'un investissement au détriment des sociétés qui sont parfois amenées à s'endetter pour verser ces dividendes. c'est le cas notamment du groupe Pages Jaunes (PAJ) détenu par KKR et Goldman Sachs dont nous le rapport annuel 2007 de la société nous donne les éléments suivants :

« Pour financer le dividende exceptionnel de 9 euros par action versé le 24 novembre 2006, le Groupe avait, fin 2006, levé une dette de 2,35 milliards d'euros comprenant d'une part un prêt senior de 1950 millions d'euros et d'autre part un crédit revolving de 400 millions d'euros, non utilisé au 31 décembre 2007. Fin décembre 2007, l'endettement net consolidé de Pages Jaunes Groupe s'élevait à 1 854 millions d'euros.

La société distribue chaque année des dividendes représentant entre 100 et 110% de son résultat net avec un leverage (dette nette / Ebitda) de 3,6. Cela apparaît très tendu tout cela, il ne faudrait pas que l'activité faiblisse ! En effet, même si les activités d'annuaires offre une forte visibilité sur leurs résultats, elles semblent quand même plus risquées que les activités de concessions (eau, propreté, aéroports, parking, autoroutes…), leur modèle économique pouvant être remis en cause par de nouveaux intervenants sur ce marché (internet, google…).

Ce versement va aussi priver à l'avenir la société de ressources lorsqu'elle va avoir besoin d'effectuer des opérations de croissance externe ou de financer son développement

Par ailleurs, ce type de versement s'accompagne en général mécaniquement d'une baisse du cours du même montant.

Conclusion bourse dividendes

l'investisseur n'achète pas un dividende mais des parts d'une entreprise, un dividende attractif n'est donc pas un critère d'investissement suffisant. Il faut également que la société offre de bonnes perspectives de développement. N'oubliez pas par ailleurs qu'un bon dividende est celui qui dure, il doit donc versé par une société qui dispose d'une structure financière solide (vérifiez donc le ratio free cash flow / dividende).



Pour revenir de bourse dividendes à placement bourse






Articles populaires :

-Choisir les actions gagnantes
-Action Total
-Fiscalite Dividendes
-Meilleures actions pour 2012
-La Bourse du Bresil
-Les meilleures dividendes

Recevez nos conseils boursiers:
votre Email :





bourse investir





Warren Buffett

[?] Abonnez-vous à nos news (RSS)

XML RSS
Add to Google
Add to My Yahoo!
Add to My MSN
Add to Newsgator
Subscribe with Bloglines

Page d'accueil I Haut de la page




Copyright© 2008-2014 bourse-investir.com