Conseils boursiers
investir bourse
bourse investir

Bases d'analyse financiere avant d'investir dans vos placements boursiers

Analyse financiere : Tout investisseur en bourse en direct (c'est-à-dire sans passer par des SICAV, des fonds communs de placement ou des trackers) se doit de connaître un minimum de concept financiers élémentaires afin de réaliser des placements pertinents.



L'idée n'est pas ici de dispenser un cours de finance mais de mettre l'accent sur les points important à analyser avant d'investir dans une société.

En simplifiant, chaque société cotée publie des comptes annuels (parfois des comptes intermédiaires comprenant le bilan, le compte de résultat et tableau de flux trimestriel et semestriel peuvent être disponibles sur les sites internet des plus grandes entreprises et celles cotées sur le New York Stock Exchange) qui comprennent les éléments suivants :

Analyse financiere : Bilan financier

Le bilan est publié en fin d'exercice (en général le 31/12 de chaque année), il comprend 2 parties : d'une part l'actif de la société et de l'autre le passif.

Actif Passif

Immobilisations (actif à plus d'un an)

Terrains, immobiliers, machines,

participations dans sociétés liées, goodwill

Capitaux propres

Actif d'exploitation ou actif circulant

Stocks, créances clients

Dettes financières (à plus d'un an)
Trésorerie disponible Dettes d'exploitation (fournisseurs, dettes fiscales et sociales)


Le bilan financier constitue une « photographie » du patrimoine de la société en fin d'exercice : ce qu'elle détient (actifs, créances, trésorerie) et ce qu'elle doit (dettes, capitaux détenus par les actionnaires). Il donne une vision de l'équilibre financier de la société. A ce stade, il est important de vérifier les points suivants :
-la société ne doit pas être pas trop endettée : comparez les dettes financières avec les capitaux propres également appelés fonds propres, le ratio dettes financières nettes / fonds propres (les analystes financiers utilisent le terme de gearing pour désigner ce ratio) doit en général être inférieur à 1, les dettes ne devant pas excéder le montant des capitaux propres.

-le montant de la trésorerie disponible (disponibilités + valeurs mobilières de placement), plus celui-ci est élevé, plus la société sera à même de financer son exploitation, ses investissements, de réaliser des acquisitions, de verser des dividendes aux actionnaires, de racheter ses actions..

-le besoin en fonds de roulement (stock+créances clients – fournisseurs). Il s'agit du montant de trésorerie nécessaire à l'activité de l'entreprise. Lors que ce montant diminue, cela indique que la société est plus performante dans la gestion de sa trésorerie, c'est-à-dire qu'elle pourra utiliser son cash à d'autres fins (voir ci-dessus).


Analyse financiere : Le compte de résultat

Le compte de résultat, par comparaison avec le bilan, donne une vision dynamique de l'activité de la société, ce qu'elle a vendu (produits) et dépensé (charges) au cours d'une année. La partie produit est un peu comme la déclaration de revenus annuelle d'un particulier (tandis que le bilan est la synthèse de votre patrimoine entier).
Compte de résultat simplifié :

Chiffres d'affaires

-Charges d'exploitation
(achats consommés, frais de personnel, charges externes, dotation aux amortissements et aux provisions d'exploitation)

Résultat d'exploitation (1)
Produits financiers    
-Charges financières 
Résultat financier (2) 
Produit exceptionnel 
-Charges exceptionnelles 
Résultat exceptionnel (3) 
Résultat net = (1)+(2)+(3) 

En ce qui concerne le compte de résultat, différents postes sont à analyser ainsi que leur évolution sur plusieurs exercices :

-chiffres d'affaire

-marge d'exploitation (résultat d'exploitation / chiffre d'affaires)

-marge nette (résultat net / chiffres d'affaires)
Pour ne pas perdre votre temps (ni trop d'argent), intéressez-vous en priorité aux sociétés présentant les caractéristiques suivantes :

-chiffres d'affaire stable ou croissant

-marge d'exploitation supérieure à 10%

-marge nette supérieure à 5%

Sauf exception, des chiffres inférieurs à ceux précités indiquent que la société est en perte de vitesse, n'est pas rentable et/ou n'a pas une position concurrentielle favorable (exemple CAC 40 : 24 sociétés / 40 passent ce test)




Analyse financiere : Le tableau de flux de trésorerie : cash is king !

Period Ending  31-Dec-06  31-Dec-05  31-Dec-04 
Net Income 1,353,400   1,351,400    1,327,100 
       
Operating Activities, Cash Flows Provided By or Used In       
Depreciation  328,700    329,300    327,800   
Adjustments To Net Income  215,800    (5,500) 69,300   
Changes In Accounts Receivables  (116,000)  (24,100)  (5,600) 
Changes In Liabilities  149,900  193,800    109,400   
Changes In Inventories  (118,500)  (46,800)  (76,100) 
Changes In Other Operating Activities 8,200    (13,700)  2,400 
Total Cash Flow From Operating Activities  1,821,500    1,784,400    1,754,300   
       
Investing Activities, Cash Flows Provided By or Used In       
Capital Expenditures  (476,400)  (389,200)  (348,100) 
Investments  (1,200)  (10,000)  19,600   
Other Cashflows from Investing Activities  (142,800)  178,500    (761,900) 
Total Cash Flows From Investing Activities  (620,400)  (220,700)  (1,090,400) 
       
Financing Activities, Cash Flows Provided By or Used In       
Dividends Paid  (677,800)  (607,200)  (536,200) 
Sale Purchase of Stock  (520,300)  (749,100)  (567,500) 
Net Borrowings  139,100    (168,100)  492,600   
Other Cash Flows from Financing Activities       
Total Cash Flows From Financing Activities  (1,059,000)  (1,524,400)  (611,100) 
Effect Of Exchange Rate Changes   6,700    (18,200)  1,500   
Change In Cash and Cash Equivalents   $148,800    $21,100    $54,300   


En combinant les informations données par le bilan et le compte de résultat, on obtient le tableau des flux de trésorerie qui se divise en 3 parties :

-la trésorerie générée par l'exploitation (Cash Flow From Operating Activities en Anglais dans notre exemple du tableau de flux de la société Colgate Palmolive),

-celle générée par l'investissement (Cash Flows From Investing Activities dans notre exemple : investissement d'exploitation, acquisitions, désinvestissements...)

-celle produite par les financements (Cash Flows From Financing Activities : nouveaux financements, versements de dividendes, rachat d'actions...).

Le tableau des flux de trésorerie constitue un indicateur important pour l'investisseur car il permet d'avoir une vision claire de la capacité de la société à produire de la trésorerie à partir de son activité (flux de trésorerie opérationnel ou flux de trésorerie d'exploitation, en Anglais dans notre exemple : Cash Flow From Operating Activities), c'est-à-dire de vérifier les sommes d'argent qui entrent et qui sortent de l'entreprise. De plus, le tableau de flux est plus difficile à manipuler par le management (sauf en minimisant au maximum les investissements) que le bénéfice par action.
Le plus important à considérer est l'évolution de la trésorerie générée par l'exploitation : si celle-ci croît, c'est excellent pour les actionnaires ! Il s'agit de l'augmentation de richesse réelle produite par l'entreprise.
Pour obtenir la richesse créée réellement disponible pour les actionnaires, on soustrait des flux de trésorerie généré par l'exploitation le montant des investissements nécessaires à celle-ci pour obtenir le free cash flow :

Flux de trésorerie généré par l'exploitation – investissements = Free cash flow ou trésorerie disponible pour les actionnaires





Pour aller d'analyse financiere à simulation bourse

Pour aller d'analyse financiere à bourse en ligne






Articles populaires :

-Choisir les actions gagnantes
-Action Total
-Fiscalite Dividendes
-Meilleures actions pour 2012
-La Bourse du Bresil
-Les meilleures dividendes

Recevez nos conseils boursiers:
votre Email :





bourse investir





Warren Buffett

[?] Abonnez-vous à nos news (RSS)

XML RSS
Add to Google
Add to My Yahoo!
Add to My MSN
Add to Newsgator
Subscribe with Bloglines

Page d'accueil I Haut de la page




Copyright© 2008-2014 bourse-investir.com