Conseils boursiers
investir bourse
bourse investir

Analyse action : conseil boursier sur une valeur

Analyse action : Warren Buffet achèterait-il l'action Vivendi ? analyse action



Analyse action : Fiche signalétique boursière

-Nombre de titres : 1 164 743 220

-Capitalisation boursière : 30 178.50 M€

-Secteur d'activité : Audiovisuel et divertissements

-Indice principal : CAC 40

-Marché : Eurolist compartiment A

-Place de cotation : Euronext Paris (France)

-PEA / SRD : Oui / Oui



Analyse action vivendi les points positifs pour l'investisseur value :

1) Les activités dans lesquelles le groupe est présent ne sont pas trop compliquées à comprendre et présentent une stabilité à long terme.

L'activité de Vivendi n'est pas très technique et est principalement centrée sur les médias, les télécoms et le divertissement (jeux et musique), la façon dont Vivendi réalise son chiffre d'affaires et gagne de l'argent est donc assez claire pour l'investisseur individuel.

Comme l'expliquait une étude récente d'analystes, 72% des revenus de Vivendi proviennent d'abonnements et sont donc relativement prévisibles et récurrents.

2) Existence de barrières à l'entrée importantes (wide economic moat)

Dans plusieurs de ses activités, Vivendi occupe une position de monopole ou se partage un marché avec un petit nombre de sociétés.

Télécoms :

-Maroc Telecom : 66,9% de part de marché téléphone fixe + variable au Maroc

-SFR : 35% de parts de marché en France dans le téléphone mobile, le marché est partagé avec Orange et Bouygues Telecom, les positions n'évoluent pas. SFR-NEUF est par ailleurs le N°2 sur le segment téléphone fixe et internet en France sur un marché très concentré (principaux concurrents : Orange et Free)

Télévision, câble :

Depuis la fusion avec TPS, Canal + est en situation de quasi monopole sur le marché de la TV payante en France (ce qui a eu des premiers impacts en terme de rentabilité d'exploitation de Canal + et de négociation à la baisse des droits du Foot français du fait d'un rapport de force favorable à Canal +)

Édition musicale :

Universal Music Group détient 26% du marché mondial (certes ce marché est en baisse mais celle-ci se stabilise).

Jeux vidéos :

Le rapprochement Vivendi Games et d'Activision est prometteur et devrait permettre de constituer le N°2 mondial des jeux vidéos.

3) Une rentabilité élevée et en croissance régulière

Les retours sur fonds propres sont corrects, les marges d'Ebit se maintiennent à un niveau élevé. Plus intéressant, la capacité d'autofinancement est en forte croissance et notamment le taux de CAF sur CA qui passe de 18% à 24% ce qui est un niveau impressionnant !

Solde intermédiaire de gestion ou ratio 2005 2006 2007
Chiffre d'affaires 19484 20044 21657
Capacité d'Autofinancement (CAF) 3558 4425 5094
ROE 16,3% 20,3% 13,8%
Marge d'Ebit 18,3% 20,7% 20,3%
CAF / CA 18% 22% 24%

4) Le management du groupe semble honnête et rationnel

Depuis la fin de l'ère Messier (2003), Vivendi respecte ses prévisions en matière de chiffre d'affaires et de rentabilité.

Dans leur ensemble, les décisions du management en place apparaissent cohérentes, rationnelles et

génératrices de rentabilité future :

-renforcement dans Maroc Telecom

-acquisition de la vache à lait UMG dans l'édition musicale

-fusion Canal+/TPS

-acquisition (un peu tardive certes) de Neuf

-fusion sans débourser trop de cash de Activision (jeux vidéos)

Il convient de noter que Vivendi n'a pas surpayé ses différentes acquisitions ce qui est un point positif.

5) Une marge de sécurité significative

En mars 2008, Deutsche Bank considère que le titre présente une décote de 35% par rapport à la somme des parties (écart le plus important depuis 2003)

Essayons de vérifier simplement cette évaluation :

-Valorisation 20% NBC Universal : 8,3 mds USD soit 5,3 mds d'Euro (prix plancher définis dans les accords GE-Vivendi)

-Maroc Telecom : 53%* 15,1 Mds d'Euros de capitalisation boursière soit 8 mds d'Euros pour la part de Vivendi

-Activision : 52% d'un ensemble valorisé à 18 mds de dollars soit 6 mds d'Euros pour la part de Vivendi

-Neuf Cegetel : valorisation boursière totale de 7,6 mds d'Euros (en admettant que Vivendi réussisse à monter à 100% du capital)

-SFR (téléphone mobile) : 56% * 20 mds soit 11,2 mds d'Euros

-Universal Music group : difficile à valoriser mettons 8 fois le cash from operation normatif (moyenne flux nets de trésorerie opérationnelle des 2 dernières années) soit 4,8 mds d'Euros

-Canal Plus : sur la base d'un résultat opérationnel normatif de 750 millions d'Euros, Canal plus pourrait être valorisé 7,5 mds d'Euros (multiple d'environ 10 fois le résultat opérationnel chez TF1 et M6)

On obtient au total : 51,6 mds d'Euros à comparer à une capitalisation boursière de 30 mds d'Euros. Comme nous comparons à chaque fois des capitalisations boursières, la dette n'est pas prise en compte des 2 côtés de la balance et s'annule donc. La décote théorique est donc de 42% ce qui est proche de l'évaluation de Deutsche Bank.

Il faut être honnête, cette valorisation « à la louche » est sans doute trop optimiste (Activision est valorisée sur des prévisions de résultats futurs et n'a pas encore fusionné, idem pour Neuf Cegetel, la dégringolade d'UMG peut se poursuivre). En étant conservateur, on peut considérer que la somme des parties est de 40 mds d'Euros ce qui ferait une décote de 25% par rapport à la valorisation actuelle.

L'achat d'actions Vivendi se ferait donc avec une marge de sécurité d'environ 25% ce qui est acceptable pour l'investisseur value.

6) Un endettement raisonnable

L'endettement de la société au 31/12/2007 est de 5,6 Mds à rapporter à des capitaux propres de 20,34 Mds d'Euros soit un gearing de 33%.

Après les acquisitions de Neuf (environ 2 mds d'euros d'endettement financier supplémentaire) et d'Activision (1,2 milliards), le gearing remonte à 43% et sans doute à moins de 40% fin 2008 (en prenant 21 mds d'euros de capitaux propres fin 2008) ce qui est significatif mais demeure acceptable.

Analyse action Vivendi : la valeur présente des points négatifs

-des incertitudes existent sur les réussites des fusions en cours (Activision-Blizzard / Neuf-SFR) et sur l'évolution de l'activité d'UMG.

-d'après le rapport annuel 2007, les membres du directoire et conseil de surveillance ont cédé pour 2 millions d'actions et acheté seulement 7000 titres en juin 2007. Seul Jean-René Fourtou semble détenir un nombre significatif d'actions (500.000 titres au 31/12/2007). Bref le management n'est pas vraiment impliqué financièrement et quand le chef ne mange pas sa cuisine c'est inquiétant pour l'investisseur à long terme.

Conclusion analyse action :

bourse-investir.com considère que Vivendi est un investissement intéressant pour l'investisseur rationnel et prudent. La marge de sécurité est certes significative mais pas énorme. Le groupe est quand même devenu une vache à lait dans certaines de ses activités. A ces conditions, Buffet achèterait donc peut-être.

Déontologie : l'auteur de l'article détient des actions Vivendi.





Pour revenir d'analyse action à actualite bourse






Articles populaires :

-Choisir les actions gagnantes
-Action Total
-Fiscalite Dividendes
-Meilleures actions pour 2012
-La Bourse du Bresil
-Les meilleures dividendes

Recevez nos conseils boursiers:
votre Email :





bourse investir





Warren Buffett

[?] Abonnez-vous à nos news (RSS)

XML RSS
Add to Google
Add to My Yahoo!
Add to My MSN
Add to Newsgator
Subscribe with Bloglines

Page d'accueil I Haut de la page




Copyright© 2008-2014 bourse-investir.com