Conseils boursiers
investir bourse
bourse investir

Affaire Madoff : l'arnaque du siècle

Affaire Madoff : vous avez tous lu de nombreux articles sur l’affaire Madoff (prononcer Meïdof). Que nous apprend-elle ?

Rappel des faits affaire Madoff:

Bernard Madoff, 70 ans, ancien président du Nasdaq a été arrêté le 11/12/2008 sur dénonciation de ses fils pour avoir monté une gigantesque fraude pyramidale d’un montant de 50 milliards de dollars. Cette escroquerie perdurait depuis plus de 10 ans.

En clair, Madoff rémunérait ses investisseurs triés sur le volet à l’aide des fonds apportés par de nouveaux investisseurs. Au-delà de l’anecdote, quels enseignements pouvons-nous tirer de cette affaire ?

I) Affaire Madoff : la nécessité de comprendre vos investissements

Madoff est toujours resté discret, voire secret sur sa stratégie d’investissement (et pour cause !). La rentabilité qu’il garantissait et qu’il apportait suffisait à justifier sa gestion. Comme l’ensemble a fonctionné pendant des années, les investisseurs ne se sont pas posé de questions. Les fonds de Madoff semblait tellement sûr qu'ils étaient considérés comme « jewish t-bill », les bons du trésors juifs.Le manque de transparence sur la composition du fonds aurait dû cependant alerter les investisseurs.

Voici un exemple personnel, plus proche de nous, actionnaire de Dexia depuis mars 2007 (avec un prix d’achat de 21 Euros), je me suis posé des questions lorsque le cours était passé à 15 début 2008 : pourquoi ne pas renforcer les positions à bas prix ?

Histoire d’en savoir plus, j’ai consulté le rapport trimestriel d’activité de la banque sur le site de la société. Un véritable charabia ! Malgré mon diplôme de finance et mes 5 ans d’expérience de banquier, je n’ai rien compris au jargon employé et aux commentaires sur l’activité. J’ai donc passé mon tour ce qui m’a évité de perdre encore plus d’argent sur ce titre (de toute façon, j’aurais dû me renseigner en amont de façon plus approfondie avant l'investissement boursier initial).

Quand c’est trop opaque ou trop compliqué, l'investisseur raisonnable doit laisser tomber !

II) Affaire Madoff : De nombreux investisseurs se sont déclarés ruinés suite à ce terrible scandale

Ok il était difficile de prévoir une escroquerie de ce type, surtout que les rendements annoncés n’étaient pas très spectaculaires (de 8 à 10% par an). Ce type d’investissement s’adresse quand même à une clientèle fortunée. Si celle-ci est ruinée, c’est qu’elle a consacré une part trop importante de son patrimoine à cet investissement. Une des bases de la gestion d’actifs est en effet la diversification. C’est le bon vieux principe : il ne faut pas mettre tout ses œufs dans le même panier !Investir plus de 50% de votre patrimoine sur un actif financier n’est pas raisonnable (sauf si vous êtes Warren Buffett, et encore, lui aussi diversifie ses investissements).

Par exemple, si vous travaillez dans une société et détenez un nombre important d’actions de votre société, vous n’êtes sans doute pas assez diversifié (demandez aux salariés d’Alcatel ou de Nortel ce qu’ils en pensent !). Si votre société connaît des difficultés, le cours de bourse va chuter et vous allez peut être perdre votre emploi, bref perdre sur les 2 tableaux

III) Le placement réservé à une élite est plus performant

Madoff recrutait ses investisseurs dans les clubs privés huppés de Palm Beach et dans la haute société juive. Il fallait être coopté pour avoir accès à ses fonds, faire partie du club. Ce sentiment d’exclusivité renforçait les investisseurs des fonds de Madof, les investissements moins intéressants étant réservés pour le peuple. Un niveau de conseil exceptionnel réservé à une élite est forcément meilleur !

Attention ce n’est pas toujours le cas, certains gérants prestigieux de hedge funds ont du mal à réaliser de bonnes performances en 2008 quels que soient leur niveau de rémunération et de commissions qu'ils perçoivent. En général cependant, plus votre patrimoine est important plus vous pouvez avoir accès à des produits sophistiqués et à du conseil haut de gamme.

Cependant, en finance les principes de bases restent les mêmes : la rentabilité est proportionnelle au risque, l’effet de levier augmente le risque.



Pour aller d'affaire Madoff aux actualités de la bourse






Articles populaires :

-Choisir les actions gagnantes
-Action Total
-Fiscalite Dividendes
-Meilleures actions pour 2012
-La Bourse du Bresil
-Les meilleures dividendes

Recevez nos conseils boursiers:
votre Email :





bourse investir





Warren Buffett

[?] Abonnez-vous à nos news (RSS)

XML RSS
Add to Google
Add to My Yahoo!
Add to My MSN
Add to Newsgator
Subscribe with Bloglines

Page d'accueil I Haut de la page




Copyright© 2008-2014 bourse-investir.com