Conseils boursiers
investir bourse
bourse investir

Actions Taux Interets : quelle relation ?



Actions taux interets : voici un extrait d'article très intéressant que j'ai trouvé sur le Journal des Finances :

Il détaille la relation qui existe entre le niveau des taux d'intérêts et la valorisation des actions.

« La notion d’écart de taux, ou « spread »

L’écart entre la rentabilité d’un placement dit sans risque (le Livret A, par exemple) et celui de l’ action France Telecom (par le bais de son dividende), est tel qu’une partie des investisseurs est prête à acheter l’action. Cet écart correspond à la prime de risque d’un placement en actions.

En investissant dans France Télécom, l’épargnant accepte le risque de perte en capital inhérent à tout investissement en actions, mais il profite d’ un rendement de 8,50% avant impôts. Comparé aux 1,75% du Livret A, l’écart est significatif.

Et plus le niveau des taux d’intérêt baisse, plus l’action rémunérée à 8,50 % devient attractive pour les épargnants prêts à supporter le risque actions. La corrélation entre le niveau des actions et celui des taux d’intérêt est donc étroite.

En théorie, plus le niveau des taux baisse, plus les investisseurs sont tentés de profiter des rendements offerts par les actions. Comme les taux de dividende sont actuellement (en moyenne) supérieurs aux taux d’intérêt délivrés sur un an, deux ans, voire cinq ans, les actions devraient logiquement bénéficier d’un courant acheteur.

Actions Taux interets : Une anomalie conjoncturelle

Dans un contexte obligataire particulièrement bas en Europe, aux Etats-Unis et au Japon, il serait donc légitime d’en conclure que les actions sont attractives. Leur potentiel de valorisation serait élevé au seul regard de la comparaison des rentabilités des actifs.

Avec un niveau des taux d’intérêt à dix ans équivalent à 2,5%en France, les actions dont le rendement est supérieur à 4 %, 5%, voire 8,5%, pour France Télécom, devraient voir leurs cours tirés à la hausse… Et pourtant il n’en est rien. Cette anomalie conjoncturelle s’explique essentiellement par l’aversion au risque.

Echaudés par les crises boursières successives, nombreux sont les investisseurs qui préfèrent se contenter d’un rendement compris entre 0,30 et 2,50% pour une période allant de quelques mois à dix ans plutôt que d’acheter une action qui leur assure un dividende constant pour les deux ou trois prochaines années !

Le refus d’assumer le risque actions alimente la ruée vers les obligations d’Etat, jugées plus sûres. Une situation des plus paradoxales lorsqu’on sait que les Etats européens n’ont jamais été aussi fragiles financièrement… »

Courbe des taux (Euribor)

courbe des taux

Actions Taux interets : Notre avis

L'article est pertinent, en effet, il y a effectivement un paradoxe.

Le point central, me semble-t-il, est la solidité et la récurrence du rendement, en effet si nous sommes persuadés que la société sera en mesure de nous verser des rendements de 8,5% sur les dix à quinze prochaines années, il n'y a pas de questions à se poser (voir notre exemple de scenarii concernant l'action France Telecom ).

C'est tout l'objet de nos différents articles sur les dividendes et de notre sélection de titres de rendement.

Tim Ayes sur le blog de Seeking Alpha revient également sur ce point dans un article que je vous recommande : pour lui, peu importe le cours de bourse d'un titre si les flux de dividendes versés sont quasi certains.



Pour aller d'actions taux interets à apprendre bourse




Articles populaires :

-Choisir les actions gagnantes
-Action Total
-Fiscalite Dividendes
-Meilleures actions pour 2012
-La Bourse du Bresil
-Les meilleures dividendes

Recevez nos conseils boursiers:
votre Email :





bourse investir





Warren Buffett

[?] Abonnez-vous à nos news (RSS)

XML RSS
Add to Google
Add to My Yahoo!
Add to My MSN
Add to Newsgator
Subscribe with Bloglines

Page d'accueil I Haut de la page




Copyright© 2008-2014 bourse-investir.com