Conseils boursiers
investir bourse
bourse investir

Analyse de la société

Action france telecom : Analyse de la société selon l'angle de la valeur. Pour rappel, nous analysons le rendement de l'action dans dividende france telecom.

Evolution du titre sur 10 ans :

1) Activité - récurrence

France Télécom est le 1er opérateur de télécommunications français. Le CA par activité se répartit comme suit :- prestations de services de télécommunication aux particuliers (86,3%) : prestations de téléphonie mobile (61,6% du CA ; 109,7 millions de clients en 2007 ; enseignes Orange en France, au Royaume Uni et au Caraïbes, FTP Espana en Espagne et PTK Centertel en Pologne), de téléphonie fixe et d'accès à Internet (38,4%).

Le groupe développe également des prestations à destination des opérateurs télécoms ;

- prestations de services de télécommunications aux entreprises (13,7%) : prestations de téléphonie fixe (47,2% du CA) et de services réseaux (25,4%), intégration et infogérance d'applications de communication (14,8%) et autres (12,6%).

La répartition géographique du CA est la suivante : France (52,6%), Royaume Uni (12,7%), Pologne (9%), Espagne (7,4%), Europe (10,3%) et autres (8%).

Il est aisé de comprendre comment France Telecom gagne de l'argent.On peut noter que la téléphonie mobile représente près des 2/3 du CA, la rentabilité opérationnelle des rincipales divisions (fixe et internet, mobile ) est homogène, respectivement (taux de marge brute opérationnelle (MBO) respectifs de 33,7 et 34,3%) tandis que la division entreprise est moins rentable (taux de MBO 20%).

L'activité du groupe est simple à comprendre et est relativement stable. Ce n'est pas très clair dans les présentations financières de FT, mais ,à priori, la diminution du CA du fixe est compensée par la hausse des activités internet.

En ce qui concerne les taux de croissance, ils sont relativement faibles : sur 5 ans, le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 16% ce qui correspond à une hausse annuelle moyenne de l'activité de 4%.

En effet, France Telecom opère sur des marchés dits « matures » (92% du CA est réalisé en Europe) ce qui constitue une faiblesse. On voit bien là le poids de l'ancien opérateur public franco français !

Note : 4 / 5

2) Barrières à l'entrée / position concurrentielle

Dans cette rubrique, je pense qu'il est important de détailler les performances de la société par zone géographique :

- France : le marché français du téléphone mobile est partagé entre 3 opérateurs. Parmi ceux-ci, France Telecom par le biais de sa filiale Orange se taille la part du lion avec une part de marché 43,60% et un taux de MBO de 37%.

En ce qui concerne les activités fixes et internet, c'est la même chose car il s'agit d'un ancien monopole : part de marché voix 74,40% / part de marché ADSL 49,4% , le taux de MBO ressort à 35%.

- UK : part de marché de 21% / taux de MBO de 23%

- Espagne : part de marché 20,6% / taux de MBO de 24%

- Pologne : part de marché 32% / taux de MBO de 37,6%

Comme on le voit dans les chiffres ci-dessus, le taux de MBO est proportionnel à la part de marché de la société.

Les principaux marchés telecom sont à présent verrouillés par les opérateurs. En l'état actuel des choses, ils nécessiteront des investissements importants pour faire évoluer les réseaux (remplacer le cuivre par de la fibre optique ) ce qui limite la menace de nouveaux entrants.

En ce qui concerne le marché de la téléphonie mobile en France, l'entrée d'un 4ème opérateur, Free, ne devrait pas fondamentalement bousculer les trois principaux opérateurs installés sauf offre révolutionnaire.

En ce qui concerne la technologie, tout est possible à moyen ou à long terme. Une menace importante pourrait être la téléphonie mobile via internet à des tarifs très faibles.

Note : 4,5 / 5

3) Performances opérationnelles

(en Mds d'Euros)

Solde intermédiaire de gestion ou ratio

 2004

2005

2006

2007

 2008

Chiffre d'affaires

 46,1 49
51,7
52,9
 53,5

Free Cash Flow

 12,7 13,4
13,9
14,6
 14,99

ROE

 18,1% 22,4%
15,1%
20,1%
 14,4%

Marge d'Ebit

 20,1% 23%
13,3%
20,2%  19%

Free Cash Flow / CA

 27,5% 27,4%
26,9%
27,6%
28% 

Ces performances sont globalement excellentes avec notamment un cash flow opérationnel qui progresse régulièrement, reflet des fortes marges et des positions concurrentielles solides du groupe.

Note : 4,5 / 5

4) Action France Telecom : Le management du groupe semble-t-il honnête et rationnel ?

Au 31/01/2009, le PDG de la société, Didier Lombard, détenait 6888 actions. Au total, les membres du Comité de Direction Générale de France Télécom détenaient globalement 45 780 actions France Télécom.

Que peut-on conclure de ces chiffres ? Ces montants très faibles indiquent que le groupe est très raisonnable en matière d'attribution de stock options, d'actions gratuites ce qui est positif.

En revanche, on peut s'inquiéter sur ce manque d'implication actionnariale des managers, les actions détenues par Didier Lombard représentent 23 jours de son salaire ! Croient-ils en leur entreprise ?

La société semble bien gérée ainsi qu'en attestent les excellentes performances opérationnelles. Les décisions du management apparaissent rationnelles même si le développement vers les pays émergents est assez lent.

En tant qu'ancien monopole, la société n'est pas évidente à bouger. On peut noter la faible internationalisation des membres de la Direction Générale (ils sont tous Français et présentent une expérience internationale limitée hormis Olaf Swantee 42 ans, en charge des activités de téléphonie).

Note: 3,5 / 5

5) Action France Telecom : Taux dp>

La croissance externe des années 2000 menée par Michel Bon a laissé des traces sur le bilan de l'opérateur historique ! La situation s'est toutefois nettement redressée depuis quelques années avec une dette financière nette qui représente 112% des capitaux propres (contre 294% en 2004).

A titre de comparaison, les taux de dettes financières nettes sur fonds propres d'autres opérateurs européens sont les suivants :

Telefonica 250% / Deutsche Telekom 98% / Vodafone 43% / British Telecom 173%.

L'endettement de France Telecom n'est pas préoccupant, il demeure cependant significatif ce qui peut limiter la capacité de croissance externe de la société et également mettre en danger le dividende (si les performances opérationnelles venaient à se dégrader).

Note : 3 / 5

6) Action France Telecom : Marge de securité

Le site investinvalue nous donne une marge de sécurité de 0% sur ce titre. Le PER 2008 du groupe apparaît raisonnable à 10,75, si on prend en compte le poids de la dette nette, le PER est finalement assez élevé (environ 20) !

Les capitaux propres additionnés à la trésorerie représentent 43% de la capitalisation et de la dette ce qui est un résultat moyen.

Le titre n'est donc pas aussi bon marché que l'on pourrait penser à première vue.

Note : 2,5 / 5

Conclusion action france telecom :

Note globale : 22/30

Le titre est solide en raison de ses positions concurrentielles fortes, tout n'est pas parfait pour le groupe notamment du fait de l'érosion des marges et des faibles taux de croissance de l'activité. Même si l'ensemble est déclinant, le groupe présente des qualités défensives certaines et un rendement élevé(8%).

Déontologie : l'auteur de l'article ne détient pas d'action France Telecom



Pour aller aux autres analyses actions






Articles populaires :

-Choisir les actions gagnantes
-Action Total
-Fiscalite Dividendes
-Meilleures actions pour 2012
-La Bourse du Bresil
-Les meilleures dividendes

Recevez nos conseils boursiers:
votre Email :





bourse investir





Warren Buffett

[?] Abonnez-vous à nos news (RSS)

XML RSS
Add to Google
Add to My Yahoo!
Add to My MSN
Add to Newsgator
Subscribe with Bloglines

Page d'accueil I Haut de la page




Copyright© 2008-2014 bourse-investir.com