Conseils boursiers
investir bourse
bourse investir

Action ABC Arbitrage : Analyse valeur

Action ABC Arbitrage

Examinons donc maintenant ABC Arbitrage qui est un véritable hedge fund à la française ! Ce titre procure également un dividende élevé (rendement de l'ordre de 8% par an) et suscite l'enthousiasme de la presse boursière et des boursicoteurs avertis. Qu'en est-il exactement ?

Petite remarque : les rapports annuels du groupe se distinguent par leur non conformisme et leur originalité sur le plan de l'identité visuelle. C'est parfois un peu narcissique mais rafraîchissant en général.

Evolution de l'action sur 10 ans :

action-abc-arbitrage

I) Action ABC Arbitrage : Activité de la société - récurrence des revenus

ABC arbitrage est spécialisé dans la conception de stratégies d'arbitrages sur la plupart des marchés financiers européens et américains.

Le groupe réalise des opérations visant à exploiter des différences de prix injustifiées entre instruments financiers convergents à un terme donné. Les positions prises concernent presque exclusivement des actions et des dérivés d'actions (notamment bons de souscription d'actions, certificats de valeur garantie et obligations convertibles).

En 2008, le groupe disposait, en portefeuille, d'un nombre moyen de 1 150 arbitrages répartis entre arbitrages sans risques exogènes (73%) et arbitrages avec risques exogènes (27%). Les arbitrages à risque exogène se définissent de la façon suivante : « Un certain nombre de clauses préalablement défi nies peut remettre en cause l’opération, comme par exemple l’obtention d’un minimum du capital de la cible. »

La répartition géographique du nombre moyen d'arbitrages est la suivante : France (4%), Europe (21%), Etats-Unis (55%) et autres (20%).

Ok l'activité peut sembler ésotérique à première vue, voire Madoffienne. Il n'en est rien, ABC Arbitrage pratique à priori (car on ne peut pas le vérifier) un arbitrage classique. Schématiquement :

la société A lance une OPA sur la société B à un prix de X, ABC Arbitrage va acheter des actions de B qui vont monter et se rapprocher du cours X, ABC Arbitrage va shorter les actions de A qui logiquement devraient baisser.

Dans la réalité, c'est sans doute plus compliqué mais l'idée est là. Le travail des analystes d'ABC Arbitrage n'est donc pas de se lever le matin de se dire, « Alcatel est vraiment un titre nul ! » et de le shorter un peu au doigt mouillé.

Le métier de la société est expliqué ci-dessous par Dominique Ceolin, le président du Conseil d'Administration :

« Notre métier d’arbitrage, à l’opposé de la spéculation et de l’intervention subjective, est de traquer les incohérences du marché et de ne jamais prendre ce que nous appelons des positions directionnelles.C’est-à-dire, ne jamais parier sur la hausse ou la baisse des cours. Nous intervenons uniquement sur lesanomalies que nous constatons sur les marchés, comme par exemple une différence de prix non justifiée entre deux instruments financiers convergents ou la cotation décalée d’un même titre sur deux places financières. Une situation de dislocation des marchés avec une chute brutale des indices et une forte volatilité comme on a pu le constater au quatrième trimestre de 2008, est en fait une opportunité pour nous d’augmenter les volumes traités. »

En ce qui concerne le côté obscur de l'arbitrage : « Dès le départ, vu la nature experte et scientifique de notre activité, ABC arbitrage a fortement ancré son activité sur la compréhension, l’analyse et la gestion de risques. Premier principe de notre politique anti-dérapage, une séparation entre les opérateurs de marché et les personnes responsables de ladétection des risques.

Deuxième principe,des procédures de contrôle interne strictes et une surveillance rigoureuse de nos modèles mathématiques d’intervention dans des conditions de marchés inédites. Autrement dit, en 2008, nous avons renoncé à certaines opérations quand l’écart entre les conditions du marché et nos modèles internes était trop grand. Cette philosophie de sécurité a pu engendrer certains manques à gagner, mais ne pas se laisser entraînerpar les sirènes du gain quand les marchés s’affolent est un des piliers de notre pérennité. »

Ce qui est intéressant est que la société va gagner de l'argent sur de nombreuses opérations (1150 en 2008) ce qui répartit le risque et qu'elle va profiter de la volatilité des cours et des volumes d'opérations. Plus il y aura d'amplitude, plus elle gagnera de l'argent !

L'année 2008 a été exceptionnelle en terme de volumes et de volatilité, les résultats de la société sont solides quelles que soient les conditions de marché même si l'activité est technique.

Note : 4/5

II) Action ABC Arbitrage : Barrières à l'entrée

A vrai dire, les barrières à l'entrée ne sont pas énormes à première vue. Cependant, ce type d'opérations nécessite un équipement informatique et logiciel de premier ordre ainsi que des spécialistes ayant un excellente formation mathématique.

La société étant active depuis une quinzaine d'année dans ce secteur d'activité, on peut penser que son savoir faire est élevé.

Il n'en reste pas moins que les concurrents sont les divisions de marché des banques ou d'autres fonds d'arbitrage. ABC Arbitrage bénéficie sans doute du fait que son organisation est très souple et réactive et que ses traders sont actionnaires de la structure (à priori le risque Kerviel n'est pas possible à moins d'être suicidaire !).

Par ailleurs, la loyauté n'est pas la qualité la plus répandue dans les banques, il est donc possible que des équipes d'ABC démissionnent pour constituer des fonds similaires. Cependant comme ceux-ci sont fidélisés par des plans de stocks option généreux, ce risque semble maîtrisé.

Note : 4/5

III) Action ABC Arbitrage : Performances opérationnelles

(en Millions d'Euros)

Solde intermédiaire de gestion ou ratio

2004

2005

2006

2007

2008

PAO*

16,4

22

39

49

88

Flux de trésorerie d'exploitation

16

0,1

-0,5

1,3

33

ROE

22%

26%

39%

32%

52%

Marge d'Ebit

51%

52%

57,3%

65%

73%

Résultat Net

5,5

7

15

21

41

*Produit des Activités Ordinaires

Le tableau des performances opérationnelles est un peu spécial car la société exerce une activité purement financière. Les indicateurs les plus importants sont le ROE et le résultat net qui progressent régulièrement et se situent à des niveaux élevés.

Note : 4,5/5

IV) Action ABC Arbitrage : Management

13% du capital est entre les mains des salariés. Le Management très stable. La stratégie menée apparaît réactive et pertinente ainsi qu'en attestent les bons résultats obtenus quelles que soient les conditions de marché. Dans cette société, la motivation des équipes est gérée par le biais d'attribution de stock options et notamment le plan suivant :

Stock-Options « Horizon 2010 »Un maximum de 8 845 000 actions sont susceptibles d’être souscrites sous conditions de résultat précitéesà l'issue de l’arrêté des comptes 2010, soit un maximum de 23,44% du capital social au 31 décembre 2008. Leprix de souscription unitaire initial de 4 euros est actuellement de 2,94 euros compte tenu des dégrèvementsdes dividendes distribués depuis le mois de mai 2006. Pour mémoire, ce prix ne pourra être inférieur à2,462 euros (hors ajustements légaux éventuels), cours de cotation du titre à l’émission des options.24 collaborateurs sont concernés par ce plan.

On peut donc penser que la motivation des salariés est de réaliser les meilleures performances possibles car la part du capital qu'ils vont détenir va augmenter fortement. En effet, les objectifs 2010 fixés pour l'attribution de ces stock options sont presque déjà atteints.

Note : 4,5/5

V) Action ABC Arbitrage : taux d'endettement

Au 30/06/2009, la société affiche une trésorerie nette positive de 26,5 millions d'Euros et ne présente pas d'endettement financier.

Note : 5/5

VI) Action ABC Arbitrage : Marge de sécurité

En prenant un résultat net normatif d'environ 30 millions d'Euros par an, la société est capitalisée environ 9 fois ce montant.

Il convient de noter que le plan de stock options précité va réduire la marge de sécurité pour les investisseurs boursiers. Même si l'ensemble est bien bordé (ventes annuelles de titres capées), les actionnaires vont être dilués et les résultats par action vont sans doute baisser. Par ailleurs, beaucoup de titres vont se retrouver sur le marché du fait des ventes réalisées par les salariés de la société.

A mon sens, ce plan est sans doute trop généreux.

Note : 3/5

Conclusion action ABC Arbitrage : note globale 25/30

Il s'agit d'une belle société qui a réalisé d'excellents résultats 2008 (haut de cycle) et devrait continuer à bien se comporter à l'avenir. Le dividende est élevé (rendement de 8%), l'ensemble est cohérent et solide. Le seul souci à moyen terme réside dans la marge de sécurité réduite présentée par le titre.

Déontologie : l'auteur de l'article ne détient pas d'action ABC Arbitrage



Pour aller d'action ABC Arbitrage à actualite bourse






Articles populaires :

-Choisir les actions gagnantes
-Action Total
-Fiscalite Dividendes
-Meilleures actions pour 2012
-La Bourse du Bresil
-Les meilleures dividendes

Recevez nos conseils boursiers:
votre Email :





bourse investir





Warren Buffett

[?] Abonnez-vous à nos news (RSS)

XML RSS
Add to Google
Add to My Yahoo!
Add to My MSN
Add to Newsgator
Subscribe with Bloglines

Page d'accueil I Haut de la page




Copyright© 2008-2014 bourse-investir.com