Conseils boursiers
investir bourse
bourse investir

Acheter actions banques : est-ce le moment ?

Acheter actions banques :

Mise à jour 2011 : Encore une fois les banques se font prendre le doigt (voire le bras) dans le pot de confiture !

Depuis l'été 2011, la crise de la dette souveraine a un impact très fort sur les cours de bourse des banques européennes :

On le voit -contrairement à ce qui nous est répété dans les médias- il ne s'agit pas que d'un problème politique : toutes les banques ne présentent pas la même expositions aux dettes souveraines des PIIGS (Portugal, Irlande, Italie, Grèce, Espagne).

Encore une fois l'analyse du risque a été défaillante, les banques ont acheté de la dette grecque, italienne ou espagnole car elle semblait plus rentable, par appât du gain. Sur ce coup là, ils sont moins fautifs que sur les subprimes, néanmoins l'explosion de la dette des états est un sujet préoccupant depuis 2009 !

Situation des actions des banques françaises au 26/10/2011 (nous ne parlons plus de Dexia qui a déjà fait faillite !) :

Banque

Evolution du cours de bourse depuis le 1er janvier

Perf. Sur 5 ans

Exposition à la dette souveraine grecque

(en Mds d'€)

Exposition aux dettes souveraines des PIIGS

(en Mds d'€)

Natixis

-32,40%

-82,00%

0,06

0,08

BNP Paribas

-33,70%

-62,70%

5,2

41

Société Générale

-51,00%

-83,00%

2,8

18,3

Crédit Agricole

-47,00%

-85,00%

0,66

16,6



Même si les causes et la situation sont différentes de celles ayant prévalu en 2008, les conclusions sont identiques:

restez à l'écart des banques, il est en effet impossible de savoir ce qu'elles détiennent dans leurs bilans ! Un investisseur sérieux et de long terme n'achète que des actions de sociétés dont il comprend le business modèle et avec lequel il est à l'aise (les bénéfices des banques proviennent majoritairement des activités de marché, celles-ci sont beaucoup trop aléatoires et opaques pour moi).

Nous nous sommes tenus à ce principe depuis 2008 dans notre portefeuille boursier. Il y a actuellement tant de belles sociétés à acheter qui ne sont pas bancaires qu'il serait dommage de spéculer sur les actions bancaires et sur telles ou telles décisions politiques.

Ce qui nous intéresse, c'est le business des sociétés; leur développement, leurs produits ou services, ce ne sont pas les communications alambiquées des politiques ou le lobbying des banques et des marchés financiers.

Je suis en train de lire « The Great Crash » La crise Economique de 1929 par John Kenneth Galbraith : les façons de communiquer des hommes politiques et des financiers étaient les mêmes qu'aujourd'hui, « tout va bien, le marché est sain, les banques sont saines, la situation économique du pays est solide », toujours les mêmes ficelles, en effet, ceux-ci croient au pouvoir de l'incantation auto réalisatrice...

La situation des banques lors de la précédente crise financière, en 2008 :

Le Wall Street Journal du lundi 28/7 nous a informé de la fermeture par les autorités fédérales de régulation américaines de 2 nouvelles banques : la First National Bank of Nevada et First Heritage Bank of Newport Beach portant à 7 le nombre de banques américaines ayant fait faillite depuis le mois de janvier 2008.

Ces mauvaises nouvelles ont des conséquences boursières : le trackers Lyxor banque investi sur les valeurs bancaires a chuté de 42% sur un an ce qui peut rendre les actions bancaires attractives. De plus, d’après Standard & Poors, la capitalisation actuelle des banques représente 1,1 fois leur valeur d’actif comptable ce qui est historiquement faible.



Par ailleurs, le 30/07, la banque espagnole Santander a annoncé de bons résultats avec un bénéfice en hausse de 6,1% à 4,73 Mds d’Euros au premier semestre ce qui semble indiquer que toutes les banques ne sont pas touchées par la crise actuelle des marchés financiers.

Acheter actions banques : le tableau ci-dessous résume la situation des principales banques françaises cotées (sur la base des cours au 31/07/2008) :

Banque Evolution du cours de bourse sur un an Evolution du cours de bourse sur 5 ans Situation capitalistique
Natixis -67% -38% Augmentation de capital
Dexia -60% -27% Inchangée
Crédit Agricole -50% -19% Augmentation de capital
Société Générale -50% +1% Augmentation de capital
BNP Paribas -15% +36% Inchangée

Tous ces éléments peuvent laisser à penser que les banques sont à des cours d'achat en ce moment. Avant de se lancer tête baissée dans l'action, prenons un peu de recul sur la situation.

Acheter actions banques : Qu'est ce que nous savons sur la situation des banques et comment en sommes nous arrivés là ?

L'origine des difficultés actuelles des banques réside principalement dans les excès d'optimisme des années précédentes, les taux d'intérêts étaient faibles, la croissance économique forte et les banquiers très créatifs en matière de nouveaux produits.

Les banques (surtout américaines) en ont profité pour ouvrir les robinets des prêts afin de

-financer des acquisitions de sociétés à des valorisations toujours plus élevées (notamment dans le cadre d'acquisition à effet levier de type LBO) ;

-accorder des crédits immobiliers aux Etats-Unis et un peu partout dans le monde sans bien analyser la situation des emprunteurs (les subprimes sont des crédits accordés à des personnes dont la situation professionnelle et financière ne leur permettaient pas jusqu’à présent l’accès au crédit) ce qui a provoqué une bulle immobilière ;

-encourager la création de produits de titrisation adossées à des crédits immobiliers très rémunérateurs (en gros, la banque constitue un pool de prêts en regroupant des milliers de prêts différents puis les vend sur le marché, empoche les commissions de structuration et réalise de nouveaux prêts avec l'argent récupéré : mécanisme simplifié des CDO Collateralized Debt Obligation).

Le souci est que le taux de défaut des emprunteurs a augmenté rapidement, que les valorisations immobilières ont diminué, et que dès l'été 2007, de nombreuses banques ne pouvaient plus céder leurs produits de titrisation sur les marchés. Elles se sont retrouvées avec leurs CDO sur les bras. Ces produits étant hors bilan et étant constitué d'un mélange de bons et de mauvais prêts, de prêts à priori bon d'après les agences de notations et en réalité mauvais…

Bref personne à l'heure actuelle ne connaît le montant exact des mauvais prêts détenus et par qui, ce qui entraîne une crise de liquidité car les banques se méfient les unes des autres et se prêtent entre elles avec réticence et à des taux supérieurs assèche le marché interbancaire.

Acheter actions banques : après ce rappel des faits, voici notre analyse synthétique :

Si l’on est optimiste, on peut se dire que les banques ont touché le fonds (un peu comme les valeurs technologiques en 2002) et qu’elles constitueront d’excellents investissements de long terme. C’est possible. Cependant…

…Le montant des provisions passées par les banques pour tenir compte de la détérioration du portefeuille de prêt et des actifs détenus en portefeuille est en augmentation chaque trimestre, le produit net bancaire (équivalent du chiffre d’affaires pour les banques) chute également régulièrement, ce qui oblige les banques à augmenter leur capital pour respecter les ratios de liquidité réglementaires, diluant les actionnaires existants.

Il est également très inquiétant de voir les banques se méfier les unes des autres, c’est-à-dire qu’elles se soupçonnent entre elles de ne plus être en mesure de rembourser les sommes qu’elles se prêtent. La pratique normale de marché est que les banques se font confiance et se portent contrepartie en cas de difficultés : ça ne marche plus !

Sans sombrer dans le catastrophisme, on peut constater que les conditions de marchés sont si mauvaises que les présidents des banques se contredisent en l’espace de 2 semaines (Merrill Lynch, Lehman Brothers…) assurant que leur liquidité est suffisante puis levant des fonds juste après. A priori, ces directeurs ne sont pas malhonnêtes, ils manquent terriblement de visibilité sur leur activité.

Tant que l’immobilier continue à baisser et nous en sommes au début du phénomène en Europe, les résultats des banques vont se détériorer. Par ailleurs, un phénomène de contagion des subprimes vers les crédits immobiliers classiques n’est pas à exclure.

Conclusion "acheter actions banques"

Que feraient donc Warren Buffet ou benjamin Graham en ce qui concerne les banques ?

Selon eux, un bon investissement doit garantir la sécurité du principal et avoir une visibilité suffisante, or celle-ci ne semble pas assurée à l’heure actuelle par les valeurs bancaires car les provisions augmentent rapidement.

A mon sens, peu de banques vont déposer le bilan, certaines vont sortir de la crise actuelle diminuées et une bonne partie d’entre elles va très bien s’en sortir, le souci est de déterminer lesquelles.

Ne pas investir dans les banques à l’heure actuelle (en août 2008), c’est peut être passer à côté d’une bonne affaire. Cependant la visibilité présentée par les banques est trop faible pour un actionnaire rationnel. Sauf si celui-ci connaît la nature exacte des engagements de chaque banque (et c’est quasiment impossible), l’investisseur de long terme s’abstiendra donc : de nombreuses valeurs excellentes non bancaires ont beaucoup chuté en 2008, elles présentent des risques inférieurs et de meilleurs perspectives que les valeurs financières.

Dernier point pour ceux qui hésitent : les rachats par les banques de leurs propres actions, signe de confiance dans l’avenir, ont baissé de 2/3 par rapport à l’année dernière (source Standard & Poors). Si les directeurs financiers des banques n’ont plus assez d’argent ni de confiance pour acheter des actions de leurs propres banques, pourquoi y investiriez-vous ?

Déontologie "acheter actions banques" : l’auteur de l’article détient des actions Dexia (eh oui malheureusement !).



Pour aller d'acheter actions banques à actualite bourse

Pour aller d'acheter actions banques à bourse investir






Articles populaires :

-Choisir les actions gagnantes
-Action Total
-Fiscalite Dividendes
-Meilleures actions pour 2012
-La Bourse du Bresil
-Les meilleures dividendes

Recevez nos conseils boursiers:
votre Email :





bourse investir





Warren Buffett

[?] Abonnez-vous à nos news (RSS)

XML RSS
Add to Google
Add to My Yahoo!
Add to My MSN
Add to Newsgator
Subscribe with Bloglines

Page d'accueil I Haut de la page




Copyright© 2008-2014 bourse-investir.com